lundi 14 septembre 2015

La formation professionnelle au service de l'amélioration des compétences en France

Nicola Brandt a publié aux éditions de l'OCDE un rapport sur la formation professionnelle en France, disponible sur le site documentaire de l'organisation.

Le rapport souligne l'importance des moyens dévolus à la formation professionnelle en France, mais pointe des résultats insuffisants. La complexité des dispositifs y est critiquée.

Un constat alarmant concerne les lacunes de nombreux adultes dans les compétences de base en compréhension de l'écrit et en calcul, et ce diagnostic interroge dans la mesure ou la comparaison avec d'autres pays de l'OCDE n'est pas flatteuse pour la France sur ce point. Les conséquences sont directes sur le niveau des salaires et les perspectives d'emploi. Avec un faible bagage scolaire, l'accès à la formation professionnelle dans de bonnes conditions se trouve remise en cause.

En ce qui concerne les jeunes, la formation professionnelle initiale du secondaire n'a pas une bonne image auprès des familles et les contrats d'apprentissage ne profitent en réalité qu'aux étudiants de l'enseignement supérieur. En ce qui concerne l'insertion professionnelle, les diplômés des formations professionnelles du secondaire n'ont pas de très bons taux d'emploi après leur sortie du système scolaire et le rapport suggère d'améliorer la qualité de ces formations.

Le financement de la formation professionnelle a bénéficié d'une réorganisation positive mais qui est encore jugée insuffisante, notamment en ce qui concerne la complexité de la collecte.

Enfin le rapport conseille de réorienter plus de financements des formations vers les salariés les moins qualifiés et d'ajouter aux dispositifs de financement existants des incitations fiscales et des subventions directes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire